Zotero standalone

Icone ZoteroLes systèmes de gestion bibliographique performants (je veux dire: efficace, léger, pratiques) ne sont pas légion. Parmi les systèmes facilement portables, il y JabRef et Zotero. J’ai déjà parlé de JabRef ici, je voudrais simplement m’attarder sur Zotero, en particulier sa version standalone (et son installation sous GNU/Linux Ubuntu).

Pour rappel, Zotero est à la base une extension Firefox. Il a connu un grand succès notamment à cause d’une spécificité : la possibilité d’ajouter à la volée des données bibliographiques dans la base  lorsqu’on surfe sur Internet (fini les petits post-it à côté de l’écran, si vous surfez sur Amazon ou sur Sudoc ou ailleurs, il suffit de cliquer). Ajoutons à cela une capacité à intégrer des plug-in, la diversité des formats de sortie, une très bonne gestion de bibtex, la possibilité de synchroniser sa bibliographie à distance via un hébergement serveur (pratique si on utilise plusieurs machines), et, surtout, c’est un logiciel libre (c’est à dire que l’horizon de ses améliorations par les utilisateurs et pour les utilisateurs est infini).

Il y a un an, à la demande de nombreux utilisateurs, Zotero est aussi proposé dans une version « standalone », c’est à dire ne dépendant pas d’un autre logiciel comme Firefox. Ce choix est plutôt bon étant donné qu’il n’y a après tout aucune raison d’utiliser obligatoirement Firefox pour s’occuper de sa bibliographie. Par ailleurs, tous le monde n’est pas forcément satisfait de Firefox, pour plein de raisons. L’autre avantage, c’est que Zotero est aussi utilisé dans des versions mobiles, et il existe même un scanner pour code barre. Donc le couple Zotero + synchronisation à distance de sa base est sans doute l’un des meilleurs choix que l’on puisse faire si l’on désire gérer proprement sa bibliographie.

Concernant la version Standalone de Zotero, elle n’est pour l’instant pas proposé dans les dépôts officiels des distributions (du moins je ne l’ai pas vue dans les dépôts Ubuntu). Il s’agit d’une application java, tout comme JabRef. Mais qu’à cela ne tienne : en tant que telle, elle s’installe de manière très simple : télécharger la version standalone pour Linux (x86 ou x86_64), décompresser l’archive et lancer Zotero.

Pour les utilisateurs de LibreOffice, cela peut se compliquer un peu lors de l’installation du plugin LibreOffice qui sera proposée dès la première utilisation. Dans la plupart des cas, il faudra faire une installation manuelle (cliquer sur « installation manuelle »). Vous retiendrez le chemin de l’extension .oxt qui se trouve dans dans le repertoire où vous avez décompressé l’archive puis

/extension/ZoteroOpenofficeintegration@zotero.org/install/Zotero_OpenOffice_Integration.oxt

Assurez-vous aussi d’avoir installé au préalable les packages openoffice.org-java-common et default-jre. Double-cliquez sur le .oxt ou bien ouvrez LibreOffice, allez dans le gestionnaire d’extensions et allez chercher cette extension depuis le gestionnaire, installez l’extension. Redémarrez LibreOffice. Et c’est tout.

Laisser un commentaire